Les actions de prévention éducative individuelle comprennent principalement :

  • Un travail d’écoute et de valorisation.
  • Une orientation.
  • Un accompagnement individuel.
  • Une mise en oeuvre d’outils de médiation entre le jeune, sa famille et ses familiers ainsi qu’un soutien à celle-ci dans l’exercice de ses responsabilités parentales.

L’action de prévention éducative individuelle peut :

  • Être sollicitée par le jeune, sa famille et ses familiers.
  • Être proposée par le service au jeune, sa famille et ses familiers.
  • Résulter d’une orientation.
  • S’éteindre à tout moment à la demande du jeune.

Par ailleurs, les demandes d’actions de prévention éducative individuelle peuvent aboutir sur des actions collectives en vue d’initier et de renforcer des liens de confiance entre les bénéficiaires et le service ainsi que de faciliter l’émergence de la parole des jeunes.

Les actions de prévention éducative individuelle sont gratuites, exclues de toutes prises en charge thérapeutiques. Le service orientera prioritairement les demandes vers tout service approprié en fonction de la situation exposée par le jeune, sa famille et ses familiers.

Concrètement :

L’action de prévention éducative individuelle consiste en une intervention sociale et éducative qui peut se traduire par un travail d’écoute et d’accompagnement visant à aider le jeune dans différents domaines :

familial, social, scolaire, administratif, juridique, professionnel et économique.

De manière plus détaillée :

L’aide vise l’autonomie, l’épanouissement et le bien-être du jeune notamment en améliorant ou consolidant son adaptation dans son milieu de familial et/ou dans la société qui l’entoure. Dans cet ordre, le jeune seul ou avec sa famille ou ses familiers décide avec le service si un accompagnement individuel du jeune est entrepris.

Pour atteindre cet objectif, le travail se réalise de manière globale en tenant compte de l’entourage familial et plus particulièrement du rôle éducatif important des parents qu’ils peuvent exercer de manière constructive.

Si le service ne peut répondre à la demande qui lui a été formulée, le jeune et/ou sa famille sera orienté vers une structure adéquate. Toutefois, l’AMO peut apporter le soutien nécessaire au  jeune afin de lui permettre d’exercer ses droits et utiliser tout moyen d’interpellation.